Permis B | Auto Moto Ecole Lapeyre sur Castres et Mazamet
autoroute vue du ciel label école conduite qualité

Passez le Permis B
avec l’auto moto
École Lapeyre

Le permis B est une véritable formation, qui demande de l’investissement personnel et de la disponibilité. Devenir titulaire du permis de conduire permet d’accéder à la mobilité tant recherchée, mais il engage votre responsabilité pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Nous contacter

Le Permis B

Le permis B permet la conduite de tous les véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires,

dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Pour s’inscrire au permis B, il faut être âgé de 16 ans minimum. Pour vous présenter à l’examen pratique, vous devez avoir 18 ans à la date de l’examen pratique et obtenu l’épreuve théorique (le code). Pour le permis B, la durée de la formation est de 20 heures minimum. Une évaluation du niveau de l’élève est obligatoire pour déterminer le volume probable de la formation.

Voitures utilisées : Citroën C3

L’évaluation de départ

Une évaluation de départ, obligatoire, doit avoir lieu préalablement à la formation.

Il s’agit pour l’auto-école d’évaluer le volume d’heures prévisionnel de votre formation pratique en fonction de vos connaissances théoriques et de vos aptitudes pratiques.

Mais cela reste une estimation !

Le nombre d’heures pourra varier en fonction de votre implication, de la régularité de votre travail et de votre rythme d’apprentissage. Le nombre d’heures de leçons de conduite ne pourra pas être inférieur à 20. Il s’agit d’un minimum réglementaire. Le volume moyen généralement constaté en formation traditionnelle se situe autour de 35 heures.

Cette évaluation peut avoir lieu de trois façons :

En voiture : le formateur vous questionne et vous fait réaliser des exercices pratiques pour apprécier vos aptitudes. Il peut également utiliser l’application MyEval de Codes Rousseau : il s’aidera alors de 6 exercices sur tablette pour tester vos facultés plus difficiles à mesurer en voiture.
Sur simulateur : Installé à la place du conducteur, au volant du simulateur OSCAR, vous allez être accompagné dans les différentes étapes de l’évaluation par des QCM et des analyses d’aptitudes pratiques en position arrêtée ou en circulation.
Sur ordinateur ou tablette : le logiciel Easyévaluation de Codes Rousseau permet de tester en 20 exercices les 12 facultés cognitives propres à la conduite pour évaluer scientifiquement vos aptitudes.

L’examen

L’examen Pratique dure environ 32 min.

Vous roulez en ville, hors agglomération et sur voie rapide minimum 25 minutes. Vous devez effectuer 1 manœuvre (créneaux, demi tour, etc.). Vous devez répondre à 2 questions concernant le véhicule : une sur l’intérieur et une sur l’extérieur. Le résultat vous est visible 2 jours environ après l’examen sur le site de la sécurité routière : valable 4 mois, en attendant la délivrance du permis de conduire définitif, mais ne permet pas de conduire à l’étranger.

Précisions

Accueil du candidat

Présentation générale de l’épreuve

Avec le souci de créer un bon climat d’examen, permettant au candidat de faire la preuve de ses capacités dans les meilleures conditions, l’inspecteur l’informera clairement de ce que l’on attend de lui. Il s’assurera que le candidat a bien compris les attentes. Vérifications intérieure(s) et extérieure(s): Le candidat doit répondre à une première question portant sur la vérification d’un accessoire, d’une commande, d’un témoin, d’un document de bord ou d’un élément de sécurité. Il répond ensuite à une seconde question, comprenant la vérification d’un élément extérieur complétée par une question en rapport avec la sécurité routière.

Vérifications intérieure(s) et extérieure(s)

Le candidat doit répondre à une première question portant sur la vérification d’un accessoire, d’une commande, d’un témoin, d’un document de bord ou d’un élément de sécurité. Il répond ensuite à une seconde question, comprenant la vérification d’un élément extérieur complétée par une question en rapport avec la sécurité routière.

Choix des questions

Relevé des deux derniers chiffres

Le choix de la question s’effectue en relevant le nombre indiqué par les deux derniers chiffres du totaliseur du compteur kilométrique du véhicule d’examen. Dans la mesure où la question tirée au sort porte sur un élément non existant sur le véhicule d’examen, l’inspecteur passe à la question suivante. Dans l’éventualité où le compteur kilométrique du véhicule d’examen ne fonctionnerait pas, il appartient à l’inspecteur de choisir le numéro des questions.

Souci d’égalité de traitement

De même, dans un souci d’égalité de traitement, pour le 1er candidat de chaque auto-école, lorsque la question intérieur intervient en début d’examen, l’inspecteur choisi le numéro de cette question en s’efforçant de varier au maximum le choix de cette question.

Évaluation

La notion A

Lorsque la question comporte plusieurs niveaux de réponse, la notation A est attribuée dès lors que la réponse est complète. Dans le cas contraire, la notation B est attribuée au candidat.

La notion B

Tous les synonymes et les réponses équivalentes doivent être acceptés. L’essentiel est de s’assurer que le candidat possède une bonne connaissance technique de son véhicule. Chaque question portant sur la vérification d’un élément doit être annoncée puis vérifiée. Une annonce sans réalisation ou une réalisation sans annonce doit être notée B. En revanche, lorsque la vérification concerne la propreté d’un élément, le contrôle est visuel et le nettoyage de cet élément ne doit pas être effectué dans le cadre de l’examen.

La notion C

Gestes de premiers secours. Notions de premiers secours en cas d’accident de la route.

Manoeuvres M1 et M2

Marche arrière en ligne droite
Marche arrière à un angle de rue
Rangement en créneau
Rangement en épi
Rangement en bataille
Demi-tour
Freinage pour s’arrêter avec précision

La manœuvre (M1) sera réalisée lors la phase de conduite routière

L’inspecteur s’efforcera de répartir équitablement, sur l’ensemble des examens d’une journée, la réalisation des 7 types de manœuvres existants. De plus, afin de varier au maximum les possibilités, en fonction de la topographie du secteur d’examen, il est précisé que chaque manœuvre peut être effectuée sur un terrain en légère déclivité montante ou descendante, du côté droit ou gauche (sens unique) pour le rangement en créneau , en marche avant ou en marche arrière pour les rangements en épi ou en bataille.

L’annonce de la manœuvre

Pour réaliser correctement une manœuvre, il est essentiel de connaître le type de celle-ci. En effet, une annonce précise peut favoriser la réussite de la manœuvre. A titre d’exemple, pour une manœuvre en marche arrière en ligne droite, la demande doit être « Vous arrêterez votre véhicule à droite le long du trottoir, afin d’effectuer une marche arrière en ligne droite »

Au cours de l’épreuve pratique, une manoeuvre en marche arrière, doit être systématiquement évaluée.

Je passe mon permis B !

Je m’inscris